Absentéisme en hausse

Absentéisme en hausse

L’absentéisme n’en finit plus de grimper dixit le FIGARO

 

Fin de la primaire de Droite et du centre, et les sept candidats s’en sont donnés à cœur joie.

 

Parmi les thèmes évoqués, l’un d’entre eux a particulièrement retenue l’attention de l’équipe DELTA France Contrôle médical :

Lutter contre l’absentéisme dans trois fonctions publiques.

 

Et si au lieu de réduire de 500 000 fonctionnaires la puissance publique, nous nous attelons à réduire l’absentéisme.

 

Un sujet dans l’ère du temps, puisque le journal « Figaro  – Economie », vient  de titrer un article « l’absentéisme n’en finit plus de grimper les collectivités territoriales »[1]

 

Les chiffres sont éloquents. Depuis la suppression en 2014 de la journée de carence lors des  divers arrêts de travail des fonctionnaires, le taux d’absentéisme a bondi ; à titre d’information en 8 ans le taux d’absentéisme a bondi de 26%.

 

Autre chiffre, en 2015 le taux d’absentéisme dans les communes, départements et régions a atteint le chiffre record de 9,3%. En d’autres termes, pour 100 jours de travail payés, 9,3 jours ont été perdus pour cause d’arrêt maladie ordinaires, de maladie de longue durée, de congé maternité ou d’accidents de travail et maladie professionnelle.

 

Les causes des arrêts sont multiples – Source SOFAXIS,

  • 47% des arrêts sont dus à une maladie ordinaire,
  • 31% à de longues maladies,
  • 14% à un accident du travail ou une maladie professionnelle
  • 8% à la maternité.

 

Soyons tous rassuré « les élus locaux sont conscients de ce problème et prennent des initiatives ».

 

D’ailleurs l’article du figaro mentionne « prosaïquement », seulement « 20 000 contrôles médicaux » sont effectués par an.

 

Chers lecteurs, il paraît que nous comptons 5 millions de fonctionnaires en France, donc je vous laisse imaginer ce que représente 20 000 contrôles médicaux  à l’échelle nationale sur l’ensemble des fonctions publiques.

 

Bien entendu, DELTA France CONTRÔLE MÉDICAL se tient à disposition des élus locaux pour les soutenir dans leur initiatives en rayonnant partout en France.

Bonne journée à tous

[1] Article du figaro – supplément économie en date du mercredi 30 novembre 2016