L’absentéisme : le fléau français de cette dernière décennie !

L’absentéisme : le fléau français de cette dernière décennie !

L’ Absentéisme ne cesse de progresser

(30% en 10 ans)

L’ardoise est très lourde dans le fonctionnariat comme dans les collectivités territoriales. Le secteur privé représente à lui seul 60 milliards d’euros.

Force de recul sur ce phénomène et donc d’études comme celles de l’assureur Malakoff Médéric, de l’Ifop ou de Future Thinking, nous pouvons à présent décrire le profil type de la personne concernée : une femme âgée de 30-39 ans non cadre exerçant dans une grande structure dans le domaine de la santé en région PACA. 

Les facteurs sont nombreux : le vieillissement de la population, les nouvelles organisations du travail, l’augmentation du stress, les troubles musculosquelettiques, l’emploi féminin en hausse, la difficulté de concilier vie professionnelle et personnelle, le temps de trajet domicile-travail qui augmente.

Il ne faut pas oublier aussi « cette histoire » de jour(s) de carence des arrêts de travail pour maladie/accident (les absences de longues durées dans le fonctionnariat ont augmenté de 25% entre 2015 et 2016).

De multiples facteurs amènent donc la personne à s’absenter à plus ou moins longs termes.

Pour palier à ce phénomène, des employeurs ont mis en place de nouveaux procédés, de nouvelles démarches comme par exemple le Télétravail, la souplesse dans les horaires, la proximité entre la direction et les salariés.

Parfois, il s’avère aussi nécessaire d’investir dans des outils, du mobilier pour apporter confort et respect de la santé au salarié et pourquoi pas reverser l’intéressement en fonction du mérite et pas seulement en fonction de la qualification.

Bien évidemment la formation aux risques psycho-sociaux et physiques reste primordiale.

En résumé : une plus grande responsabilisation, reconnaissance et liberté d’organisation du salarié.

Quant aux arrêts de travail pour maladie/accident que l’on qualifierait de « douteux » et donc à éradiquer ; Il est primordial de sensibiliser les médecins à la nécessité de communiquer davantage avec l’employeur et/ou la médecine du travail notamment quand ils suspectent une maladie professionnelle ou quand ils ont un doute sur la durée de l’arrêt …

D’autres démarches s’avèrent parfois nécessaires comme le contrôle médical quand l’employeur doute du « bien-fondé » de l’arrêt de travail pour raison médicale.

Ils sont de plus en plus nombreux à faire appel à ces organismes privés spécialisés dans le contrôle médical qui travaillent en étroite collaboration avec des médecins comme la société DELTA France.

 

Trop d’absentéisme dans votre établissement ?

Rien de tel qu’une contre visite médicale avec Delta france pour conforter ou pas le salarié dans son arrêt et « éclairer » davantage l’employeur sur la situation de ce dernier !

 

Tout cela dans le but de trouver rapidement des solutions pour faciliter le retour à l’emploi et enfin voir notre courbe de l’absentéisme chuter !